Si vous avez comme projet l’achat d’une voiture, il vous faudra trouver une solution de financement solide. Ce n’est pas que vous n’avez pas assez d’argent ou que n’avez pas les fonds nécessaires, mais avec un projet comme tel il vaut mieux éviter de toucher à l’entièreté de son capital. Cela est surtout aux urgences qui pourraient survenir dans le futur. Parmi les moyens de financement, vous avez le crédit. Mais le crédit se divise encore en deux parties s’il s’agit de l’achat d’une voiture.

Le crédit affecté pour l’achat d’une voiture

Quand une personne fait un prêt auprès d’un établissement à crédit ou d’une banque, ces derniers pourraient lui offrir un prêt  qui sera directement alloué à une action bien précise. Dans le cas de l’achat d’un véhicule, on dénomme le prêt, crédit auto. Avec un crédit auto, on peut uniquement financer un projet de type achat de voiture. Avec l’emprunt, vous pourriez vous procurer autant un véhicule neuf ou d’occasion. L’important c’est que vous offrez à l’organisme de crédit la preuve de l’achat. Dans le cas contraire, le crédit auto sera annulé.

Il est important de noter que le crédit auto ne se contracte pas uniquement auprès des établissements de crédit, mais aussi directement auprès du concessionnaire lui-même. Ainsi donc, le crédit et l’achat sont tous deux intimement liés.  Dans un contrat de crédit auto, on devrait  trouver les informations suivantes :

  • Le montant du prêt,
  • La durée du remboursement et la date des échéances,
  • Les mensualités à payer,
  • Le taux annuel effectif global (TAEG), c’est le taux du prêt.

Le crédit personnel

Le prêt personnel est un crédit non affecté, c’est un crédit qui peut être alloué à tout type de projet. Le crédit n’est pas uniquement fait pour l’achat d’une voiture. Il peut être fait pour financer l’achat et autre chose. Le montant peut atteindre les 75 000 euros, ce qui est largement suffisant pour l’acquisition d’une voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion.

C’est une solution de prêt plus flexible, mais qui présente des contreparties pour cette liberté. La première d’entre elles se trouve le TAEG qui est plus élevé que lors d’un crédit auto. C’est réaction logique de la part des établissements de crédit et de la banque, car ils ne peuvent pas suivre l’évolution de l’emprunt. Par ailleurs, le crédit une fois contracté ne peut plus être défait. Si vous n’avez pas la voiture, ce n’est pas un problème pour la banque, vous devriez toujours rembourser.

Le crédit-bail : une autre alternative

Aussi nommé leasing, c’est une autre forme de crédit auto qui est très appréciée par les Français.il se présente comme location avec une option d’achat. Pratique. Dans ce cas, les mensualités du crédit seront assimilables à des loyers. À la fin du contrat, c’est-à-dire après une durée de 3 ans environ, vous pourrez acheter la voiture tout entière. Bien sûr les mensualités en moins.

Une autre forme est aussi possible : celle de la location à longue durée. Avec elle, la personne contracte aussi une sorte de prêt. Sauf qu’ici l’achat de la voiture n’est pas possible. Dans les deux formes du crédit-bail, on peut dire que c’est l’établissement de prêt qui achète la voiture, sauf qu’avec la LOA vous avez l’occasion de reprendre la voiture à la banque.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.