Les fourgons et les fourgonnettes n’ont plus de secret pour les professionnels qui utilisent ces véhicules utilitaires légers ou VUL. Ces deux types de VUL sont destinés au transport de matériel, de marchandises ou de colis. Pourtant, ils ont chacun leur propre charge utile et c’est au niveau de la carrosserie qu’ils se différencient. Explications.

Les caractéristiques de la fourgonnette

Pour en savoir plus sur les caractéristiques de la fourgonnette, le site www.fourgonnerie.fr est ce qu’il vous faut. Ce VUL compact est conçu pour transporter les matériels et les marchandises des professionnels dont le poids total en charge ne doit pas dépasser 3,5 tonnes. La longueur de l’espace de chargement correspond généralement à la moitié de son empattement avec un plancher horizontal fixe qui recouvre toute sa surface. Par ailleurs, cet espace ne comporte pas de banquette ni de points d’ancrage. Se conduisant comme une citadine, la fourgonnette est surtout dédiée à une utilisation en zones urbaines notamment pour les livraisons en ville. De plus, son encombrement lui permet d’accéder aux parkings souterrains ou de passer dans les ruelles. Elle offre un volume de chargement entre 3,3 et 4 m3, voire plus pour certains modèles et la charge utile varie entre 625 à 885 kg. Elle est déclinée en motorisation diesel, essence, électrique ou à hydrogène avec des puissances allant de 80 à 150 cv.

Le fourgon et ses caractéristiques

La principale différence du fourgon avec la fourgonnette est qu’il dispose d’un volume de chargement plus important grâce à sa longueur de 6,36 m et sa hauteur de plus de 2 m. Il est ainsi privilégié par les professionnels pour le transport de charge volumineux. De manière générale, le fourgon est proposé en 3 hauteurs différentes pour 4 longueurs. La charge utile du fourgon est de 3,5 tonnes au maximum et son volume utile oscille entre 5 à 22 m3. La puissance des moteurs varie en fonction des dimensions et des marques et va de 120 à plus de 200 CV. Décliné en versions compactes aux plus grands volumes, le fourgon se conduit avec un permis B.

Comment choisir entre un fourgon et une fourgonnette ?

Ultralégères et évoluant en ville, les fourgonnettes n’ont pas besoin de moteurs puissants. Par ailleurs, afin de réduire les émissions de polluants, ces VUL sont désormais disponibles en versions électriques. En revanche, les fourgons sont dotés de moteurs plus puissants en raison des lourdes charges qu’ils doivent transporter sur de longs trajets et certains modèles sont également passés au tout électrique. Qu’il s’agisse de fourgon ou de fourgonnette, les versions électriques sont avantageuses notamment en termes de coûts de fonctionnement et d’entretien. Leur autonomie est le seul élément qui joue en leur défaveur. Pour faire le choix entre ces deux VUL, le professionnel doit se baser sur des critères comme les exigences de son activité, ses besoins en chargement, la nature des charges à transporter et son budget. La fourgonnette est plus indiquée pour un artisan opérant uniquement en ville et dont l’activité ne nécessite pas de transporter des charges volumineuses. Par contre, le fourgon est plus adapté aux professionnels qui ont des besoins importants en déplacements et en volume utile. Néanmoins, leurs prix peuvent présenter un écart considérable.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.